Intervenants Débat

image24

Fabien Arévalo est licencié et diplômé en sciences politiques de l'Université de Genève, après avoir étudié la publicité et le marketing opérationnel en France. Il est responsable ventes et marketing du centre de contacts de Ringier Romandie pendant 7 ans avant de créer la société altamedia en 2003, spécialisée en matière de relation client (conseils, évaluations et formations). En 2006, il obtient le Diplôme Fédéral de Formateur en Entreprise et retourne à l’Université de Genève en 2010 pour obtenir le CAS en ebusiness et ecommunication.  

Altamedia

Altamedia est un acteur global de la relation client depuis 2003, qui intervient dans de multiples secteurs d’activités, de la santé au transport en passant par les assurances, et bien entendu le retail… 

Nous sommes intervenus pour former les collaborateurs de sociétés comme Berdoz Optic, Calida, Conforama, Coop, Interio, Läderach ou encore Maxizoo, et sommes partenaires de Hornbach depuis plus de 5 ans. Des missions de conseils et de mesures de la qualité ont été effectuées pour Citycable, eboutic.ch, Euromaster, Migros Genève et Migros France, Tissot…   


Lors de l'événement

Pour affronter les difficultés de ces dernières années (concurrence du ecommerce, franc fort…), nous pensons que l’avenir du retail passe par toujours plus d’expérience client et d’innovations, et notamment par toujours plus d’omnicanal par l’intégration du digital. Mais il nous semble tout aussi essentiel de retrouver quelques fondamentaux : de la présence, un vrai bonjour, une découverte des besoins et une connaissance des produits qui permettent une argumentation en termes de bénéfices clients… Bref, le retour du bon sens commerçant des années 80 !  

Pierre Berendes

image25

Pierre est titulaire d’un MBA en Stratégie de l’Université de Québec à Montréal et un Master of Science de Telecom Ecole de Management. Après avoir débuté sa carrière au Canada et en France, Pierre Berendes a occupé pendants 6 ans le poste de responsable marketing et e-commerce chez l’opérateur mobile Orange Suisse (aujourd’hui Salt). Il s’est très tôt intéressé à la publicité programmatique en lançant en 2011, le site ad-exchange.fr qui est rapidement devenu le site d’information référence en la matière. Il a lancé en 2011 l’un des première campagne programmatique en Suisse pour le compte d’Orange. En 2014 il ouvre la filiale Suisse de Gamned. Aujoud’hui, Gamned est le premier trading desk indépendant de Suisse. La start-up compte une quinzaine de collaborateurs à Genève et Zurich et déjà plus de 200 clients en Suisse. 

Gamned!

Gamned!, plateforme d’achat média programmatique indépendante pionnière des campagnes digitales en temps réel (RTB) répond à l’ensemble des problématiques  média sur Web et Mobile, du branding à la fidélisation clients en passant par l’acquisition. Gamned! allie expertise humaine et technologies de pointe afin de proposer aux annonceurs et aux agences des campagnes programmatiques multicanales  (desktop, mobile, social, native, vidéo, radio, DOOH), permettant de cibler leurs audiences via un achat multi-DSP et une personnalisation des messages en temps réel (DCO). Ses solutions, récompensées par plusieurs prix, apportent de vrais insights pour optimiser  la stratégie marketing digitale globale des annonceurs.Gamned ! a déjà optimisé avec succès plus de 2500 campagnes programmatiques dans près de 80 pays et délivre chaque mois environ 3 milliards de publicités  personnalisées pour ses clients. L’entreprise, qui compte 80 collaborateurs et 7 bureaux en Suisse et à l’international (Belgique, France, Emirats Arabes Unis, Brésil) gère plus de 500 clients,  tels que Bon Genie Grieder, Conforama, Laurastar, LeShop, L'Occitane, MSC, Samsonite, Sarenza, Suisse Tourisme, Sunrise, Tchibo, Ubisoft, Vilebrequin ou Visitab. 

Lors du Débat

Tension "Brick and Mortar" et digital L'objectif est de faire venir les consommateurs dans les points de ventes physiques grâce aux outils de communication digitale. Heureusement que de nombreuses enseignes suisses sont actives en ligne car cela permet souvent de freiner ou compenser les pertes de revenus sur les points de ventes physiques.  Souvent on fait l'erreur de dire : offline = communication Offline et inversément. Or Zalando fait de la TV ou de l'affichage alors pourquoi un centre commercial ne peut-il pas jouer avec les mêmes leviers/canaux y compris sur le digital? Les Consommateurs millenials

Authenticité, traçabilité, durabilité, personnification, désintermédiation et nouveaux outils de consommation. Ce ne sont pas les mêmes règles pour la communication. A 15 ou 18 ans ... on est pas ou peu sur facebook (même si on a un compte) on est sur Snapchat, sur Youtube ou Instagram. Il faut adapter les vecteurs de communication à sa cible. Pas les mêmes codes concernant les données personnelles ou le paiement  Attitude vis à vis de la publicité différente de leurs parents. Outils de digitalisation pour réduire les coûts et augmenter les profits (RH, business model, process, contacts clients et fournisseurs)

Expérience client Trends du commerce de détail: web to shop, réalité virtuelle, big data permettant de présenter des offres personnalisées live...

La publicité arrive dans ces univers de réalité virtuelle comme sur les assistants personnels (type Amazon Echo ou Google Home)

La personnalisation va aussi permettre d'être plus pertinent dans les messages publicitaires : demain on va personnaliser les spots à la TV.